Bénin : Déroulé de la « Conference of Youth, COY 13 Benin 2017 »

Partager l'article :

Contexte d’écriture : 

Article édité avec la collaboration de Koné Crépin, Participant de la Cote d’Ivoire.

En marge à l’organisation de la COY 13 au Bénin, des commissions de projets ont été installées avec pour finalité de proposer des projets/activités réalistes à mette en œuvre dans le cadre des initiatives Climat et la Lutte contre le Changement climatique. *

Mr José Herbert AHODODE, Représentant National du CNRJ au Bénin a présidé l’une des commissions ayant réfléchi avec des groupes de travail pour proposer des projets réalisables. Mr KONE Crépin est un Jeune Leader ivoirien, participant à la COY 13 Bénin à Cotonou ; il est membre/rapporteur de la Commission et il nous fait l’honneur de présenter le déroulé de cette grande activité qui a réuni des jeunes de diverses nationalités… Suivons le donc !

Chers lecteurs du site du CNRJ, la COY 13 s’est tenue du 27 au 29 octobre 2017 à l’amphi Idriss Deby de l’Université d’Abomey-Calavi (Cotonou, Bénin) et a réuni plus de 200 jeunes provenant de 20 pays de la l’Afrique dont : Cote d’Ivoire, Tchad, Togo, Burkina Faso, Nigéria, Cameroun, Centrafrique, Ghana, Congo RDC, Sénégal, Niger, Mali, Zambie, Liberia…

Déroulement de ces journées :

La cérémonie d’ouverture :

La cérémonie d’ouverture, la première journée du 27 octobre, a connu la participation du représentant du ministre béninois du développement durable, des responsables universitaires et du président du comité d’organisation.

Journée N°1

Ces personnalités ont adressé des allocutions et des mots de bienvenus aux différentes délégations. Au cours de cette journée, 05 communications ont été portées à l’attention des participants à savoir :

  • La protection et la conservation de la biodiversité des forêts en Afrique : enjeux et perspectives. Animée par Georges CODJO qui a présenté le couvert forestier au niveau mondial et l’influence du changement climatique dans la biodiversité en Afrique.
  • Les causes réelles, les conséquences des changements climatiques dans les pays en voie de développement et les solutions pratiques des jeunes. Présentée par CHAFFRA Abiola qui s’est intéressée au cas du Bangladesh, pays qui subit les effets néfastes du changement climatique en ne produisant presque pas des gaz à effets de serre. La position géographique de ce pays le rend donc très vulnérable au changement climatique.
  • Migrations et changements climatiques en Afrique et dans le Monde. Animée par Joseph MEVOGNON, qui a présenté l’origine du terme « refugié climatique » et proposé des solutions de changements de mentalité.
  • Organismes génétiquement modifiés (OGM) : opportunités ou menaces. Animée par BADA Valère qui a présenté la genèse des OGM depuis leur création jusqu’à nos jours. Selon lui les OGM doivent être vu comme des opportunités de trouver des solutions de lutte contre la faim dans le monde mais leur usage actuel sur l’Homme devient un affront à l’espèce humaine.

Journée N°2

En ce qui concerne la deuxième journée, elle a été meublée par 05 communications que sont :

  • Environnement et industrialisation de l’Afrique : mythe ou réalité ? Animée par l’ivoirienne Sitionon AKA Sandrine qui a montré le rôle de l’industrialisation en Afrique son impact sur l’environnement. L’industrialisation sur le continent s’avère lente du fait de nombreux déficits et certains facteurs humains et socio-culturels.
  • OGM : Opportunités ou menaces pour la planète ? Selon le communicateur BADA Valère, les OGM ont suscité de nombreuses réflexions. Certes, ils sont une opportunité pour la planète mais nous devenons avoir un droit de regard sur leur utilisation sur l’homme afin d’éviter certaines déviances transgéniques.
  • Comprendre les ODD spécifiques aux changements climatiques (ODD 6, 7, 12, 13, 14 et 15). Cette communication a été animée par ELEGBE Pauline, qui a axé l’intérêt des participants sur les ODD liés aux changements climatiques et que les jeunes leaders africains ont le droit et le devoir de réagir sur ce qui se passe sur notre continent aux niveaux des phénomènes climatiques que nous enregistrons.
  • Suite à cela, Apollinaire OUSSOU a présenté sa communication sur les Opportunités, challenges et leadership des jeunes dans le domaine environnemental et changements climatiques. Il a démontré les opportunités qui s’ouvrent aux jeunes africains à s’intéresser  au domaine environnemental.
  • La Gestion intégrée de l’eau et agriculture durable est une autre communication qui a particulièrement retenu l’attention des participants. Animée par le Professeur OGOUWALE Euloge, elle a permis de montrer l’intérêt aux jeunes leaders africains de s’investir et s’intéresser à l’agriculture tout en adoptant de nouvelles techniques culturales. L’Afrique dispose d’un énorme potentiel agricole. Le continent possède le plus de terres arables avec une force de travail importante. Avec des investissements bien pensés, l’Afrique peut, en une génération, se nourrir mais aussi nourrir le Monde. L’agriculture occupe déjà une place centrale puisqu’elle emploie 60 % de la population active. Cependant, des décennies de sous-investissement et des sécheresses récurrentes ont nui à sa productivité, réduit les revenus des agriculteurs et posé des problèmes d’insécurité alimentaire. Pourtant, ce formidable défi pourrait être une extraordinaire opportunité : investir dans l’agriculture est l’une des façons les plus directes de créer une croissance intérieure inclusive et durable.

Conclusion

On peut retenir que les activités de la COY 13 BENIN se sont déroulées dans une ambiance agréable avec des contributions assez enrichissantes des intervenants, communicateurs et participants.

La Conférence a pris fin le dimanche 29 octobre après les lectures des rapports et du manifeste signé par les 20 pays de l’Afrique participant afin qu’il soit présenté à la COP 23 à Bonn en Allemagne.

Le président du comité d’organisation a donc remercié tous les participants et les délégations qui ont effectué le déplacement de Cotonou. Le Rendez-vous l’année prochaine est donc pris pour de nouvelles réflexions de la Jeunesse sur le Climat.

Partager l'article :
A propos de José Herbert Ahododé 10 Articles
Représentant national de l'ONG CNRJ au Bénin

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire