Corse : Macron en Corse. Le jour, où son Humanité s’arrêta.

Partager l'article :

La création d’un climat terrible :

Nombreux voulaient un symbole pour la Corse, on en a eu un, mais pas celui attendu.  Le triomphe de la part d’ombre sur le peuple de France, ne fut jamais aussi bien incarné par Emmanuel Macron que lors de ce déplacement en Corse et c’est le peuple Corse qui en fit les frais !

Inactions préjudiciables, incapacités à répondre, postures menaçantes, fermeture à la compréhension, recherche des éléments de discorde pour en découdre … finalement après des mois de cette manière de faire dans les ministères par certains acteurs,  on aurait pu s’attendre à ce que le Patron remette de l’ordre, qu’il se montre grand et dans une attitude grande pour changer la donne.

Il n’en fut rien ! Le président Macron se montra tout petit, dans une attitude repliée et totalement sous emprise de sa part d’ombre … intelligence, sensibilité, lumière intérieure du président français étaient en berne. Il est vrai que le bleu de ses yeux cachait bien, il y a quelques temps encore, une misère, une fragilité, une violence intérieure terrible et une part d’Ombre belliqueuse, qui aujourd’hui se voient de plus en plus et inquiètent, « en off », les psycho-analystes et proches.

Cet état psychoaffectif  nous regarde d’autant, que sa souffrance et sa noirceur, commencent à vouloir investir la place publique, ses actions, les autres et le monde.

A la suite du président, le climat en France sur cette question devint alors terrible.  Il était si terrible que tant dans les médias que les réseaux sociaux, il y a même eu un déferlement de propos anti-Corses, voir parfois des menaces et insultes d’individus et un déferlement de haine dans les réseaux sociaux contre les Corses et certaines personnes envisagées comme des sympathisants Corses ou anti-macrons.

Evidemment, les inactifs profiteurs habituels et les agressifs (ceux qui à son image ne travaillent pas sur leurs failles et eux même) lui ont emboîté le pas et en ont rajouté. Peu de gens en France ne furent émus de cela. Triste attitude collective que de ne pas vouloir regarder en face le dysfonctionnement d’un homme et d’une partie du système politico-médiatique sous subvention et ( car)  à l’agonie.

Nous ( ONG ) sommes très soucieux de telle instrumentalisation de colère en direction de minorité autochtone et plus encore par le déni d’y être par les gouvernement, une partie de son administration.

Macron représentant de la part d’Ombre :

Macron incarna donc pendant quelques jours ce « rien de pire qu’un être illégitime qui a la légalité pour soi  » à la française … so french ?  Pas pour nous, qui pensons que les français méritent le mieux, le profond et les grandes choses … comme tout peuple sur terre.

Il préféra donc céder à sa part d’ombre.

Cette part sur laquelle le peuple de France travaille habituellement, mais sur laquelle pendant ces jours-là, Macron ne voulut pas qu’on le rappel, ni que le peuple sache. Et c’est donc ainsi que ce voyage devint celui du triomphe de la part d’Ombre !

Finalement Emmanuel Macron venait symboliquement, à titre personnel, de rompre avec la part de Lumière qui lui restait et de choisir de faire mourir symboliquement, une part de son Humanité !

A l’homme qui lui demanda en Corse, quel film il tournait ? Emmanuel Macron aurait pu répondre ce jour-là , si il avait été authentique … « Dark Vador» !

Le roi est mort … vive le roi ! :

On peut penser que le fait que Macron ait choisi la part d’ombre et de s’ exprimer  à partir d’elle,  pour se sentir exister, combler son vide sidéral intérieur et  donner de l’amour à sa faille intérieure  béante, ne sont pas d’un grand intérêt pour les Corses ni pour les autres. Et bien pourtant nous avons là, quelque chose de grave, qui se doit de cesser en ce 21éme siècle.

Il n’est plus possible d’avoir des dirigeants, qui n’ont pas travaillé sur eux et qui n’ont pas été capables de s’humaniser et de s’élever avec le temps.

En effet, car tout simplement, de tels hommes et femmes sont incapables de travailler à la mise en place d’un cadre favorable pour les peuples.

Je propose une idée au peuple Corse (au moins ceux qui me lisent) de ne plus attendre, quoique ce soit, d’un gouvernement dont le président dévorez par sa part d’ombre, se prend à peine en charge lui-même, à titre personnelle.  Il a choisi de mourir symboliquement… ça le regarde !

Poursuivez votre travail à la réalisation du magnifique projet collectif contenu dans l’âme du peuple Corse !

Méfiez-vous du piège à re-joindre les rangs de l’Ombre tendu par, le président Macron … laissez-le, pour ce qu’il est un homme triste, qui a symboliquement fait le choix de quitter l’Humanité et de mourir symboliquement.

Normalement dans le cadre de la France, quelques êtres matures l’empêcheront de descendre plus bas et l’empêcherons donc de monter en puissance, d’aller dans les actions militaires ou punitives gratuites, trop visibles.

Il ne pourra donc techniquement que continuer à nuire tranquillement par l’inaction et mener des attaques au travers de son administration, ce qui sera déjà terrible pour bon nombre de personnes.

Vous disposez en interne des gens, des forces, des moyens, des cadres pour avancer plus encore dans cette réalisation de votre projet. Mettez toutes vos forces, vos douleurs, vos failles au service de la beauté et de la grandeur de l’Âme Corse !

Croyez en cette destinée pleine de lumière qui est la vôtre !  Etre dans le bonheur individuel collectif ce n’est pas ne plus connaitre les peines et les joies des jours qui défilent, mais avancer un peu plus sur le chemin du bonheur chaque jour  !

Partager l'article :
A propos de Frédéric Fappani von Lothringen ✅ 14 Articles
Président international ONG CNRJ

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire