Haiti : La Mission Exploratoire Economique Entrepren’elle accueillie

Partager l'article :

Du 4 au 9 Mars 2018, le Cap a reçu pour la première fois, la grande Mission Exploratoire Economique Entrepren’elle.

La M3E est un espace dédié aux entrepreneurs, porteurs de projets ou chefs d’entreprises qui a pour objectif  de permettre aux jeunes femmes d’affaires canadiennes de rencontrer d’autres femmes d’affaires haïtiennes dans le but de créer des liens, d’échanger et de partager ensemble des idées d’affaires pour l’avancement de l’économie au sein de la francophonie.

 Avec une programation très éclectique. La M3E a aligné des conférences et des visites guidées dans des entreprises et des lieux touristiques, des soirées de réseautage et séances Coaching, en vue de permettre aux jeunes femmes de mieux comprendre le milieu des affaires Haïtiens. La grande Journée de Conférence Entrepren’elle a été un moment extraordinaire réunissant des femmes dans le secteur d’affaire et de la politique, afin de partager leurs connaissances et leurs expériences avec d’autres jeunes femmes.

Parmi les femmes qui étaient présentes pour cet événement, on peut citer: Mme Dieudonne Luma (Sénatrice de la république), Mme Luckny Guerrier (Cheffe de la Mission Exploratoire Économique Entrepren’Elle, Mme Danielle St-Lot (marraine de la M3E 2018), Mme Marie Lourdes Trott (Directrice du tourisme du département du Nord et Mme Peggy Civil (Chargée des médias et relations publiques de la Mission Exploratoire Économique Entrepren’Elle | Civil Communication.

Le représentant du CNRJ-caraibes, M. Talmer Kenley, était invité à modérer le panel “ Madan Sara”. Ce panel était constitué de trois femmes entrepreneures qui sont: Mme Claudie Mompoint ,Sophonia Pierre, Immacula Glaude. Il avait pour objectif de redonner confiance aux jeunes femmes, en leur montrant qu’elles sont les aptitudes pour créer et gérer leurs entreprises et qu’il est possible d’avoir du succès dans le monde des affaires.

La Mission Exploratoire Économique Entrepren’Elle (M3E), qui en est à sa troisième édition, a renouvellé cette année son engagement de faire la promotion de l’entrepreneuriat féminin en encourageant l’excellence et la participation active des jeunes femmes d’origine haïtienne dans l’avancement économique de la société. Car la vraie libération de la femme Haitienne  passera par son autonomie financière et économique. Sans ressources financières autonomes, elle dépendra de l’homme qui perpétuera des formes conscientes ou inconscientes de domination, avec pour résultat une infantilisation et une marginalisation continues de la femme.

 

 

 

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire