Lorraine : vers une satellisation ferroviaire ?

Partager l'article :

Alors que de nombreux territoires européens tendent à développer les transports en communs et notamment ferroviaire. Nous assistons en Lorraine a une situation ubuesque qui dure depuis de nombreuses années.

Le TGV doit en théorie permettre une rapidité de transport entre les différents territoires. Il semble qu’en Lorraine, la réalité soit toute autre. En effet, entre les dernières révélations les quotidiens locaux sur certains projets de la SNCF qui pourraient être mis en place à partir de 2019 et ce qui se pratique déjà.

Ce que propose la direction parisienne de la SNCF, c’est une satellisation de la Lorraine en matière de transport ferroviaire. Tout trajet au départ de Metz ou Nancy en direction de Dijon, Lyon et le reste du Sud ne seraient plus directs, mais via Marne la Vallée (Ile de France) ou Strasbourg (Alsace).

Cela pose de nombreuses interrogations :

– quelle utilité dans ce projet ?

– Pourquoi les Lorrains devraient-ils payer plus cher leur trajet et voyager plus longtemps à destination du Sud-Est et de la Côte Languedocienne ?

– Quelles conséquences pour l’environnement ?

– Un retour en arrière vers les trains « Corail » Intercités ?

Si à la question d’utilité, la principale réponse semble la rentabilisation des lignes TGV. Est-ce que la rentabilité doit se faire au détriment des usagers provinciaux ?

Alors que nous vivons dans une ère ou le temps et la réduction du temps de transport est un enjeu crucial. Pourquoi vouloir imposer à une région, un allongement des temps de trajets et un coût financier plus élevé ? Puisque les tarifs sont calculés en fonction des kilomètres parcourus.

Ces décisions ne vont pas encourager les voyageurs Lorrains à prendre le train vers les destinations du Sud. Ce qui d’un point de vue environnemental ne va pas dans le bon sens. Pourrait-on reprocher à un voyageur Lorrain de préférer un autre moyen de transport qui soit moins responsable écologiquement ?

L’histoire pourrait s’arrêter là. Mais la LGV Est à eu de nombreux débats houleux concernant l’arrivée du TGV en Lorraine et notamment la gare TGV Lorraine et l’interconnexion TER. Malheureusement les querelles politiques et partisanes ont fait oubliés l’intérêt général. La question de la gare d’interconnexion TGV-TER dépasse les petites querelles politiciennes locales. Le Luxembourg et certaines communes limitrophes à la Lorraine se sont prononcées en faveur de la gare de Vandières qui présente tous les atouts nécessaires aux voyageurs et touristes qu’ils soient Lorrains ou d’ailleurs. Mais en place, c’est une gare en plein milieu des champs qui s’est construite. Ce qui implique un transport routier spécifique pour se rendre dans la gare TGV Lorraine. Avec ce projet de refonte TGV de la SNCF, la gare d’interconnexion risque d’être remise aux calendes grecques.

Les petites lignes dites non rentables sont elles aussi menacées en Lorraine. Pourtant, elles sont nécessaires à la connexion des territoires. Les usagers et communes concernés résistent pour stopper ces suppressions.  Celles-ci pouvant Fragiliser la mobilité de nombreux lycéens, étudiants et salariés. Pour ne citer que le cas de la ligne Nancy – Merrey (Haute-Marne)

Pourtant, si l’on regarde de plus près. Il existe un véritable atout économique et touristique à conserver et développer les transports ferroviaires en Lorraine. Les liaisons transfrontalières et européennes pourraient être une des solutions.

Partager l'article :
A propos de Frédéric Thomas 8 Articles
Auteur et militant Lorrain - Expertise sur la question Lorraine

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire