Bénin : Promotion du leadership jeunesse au Bénin

Up - Illustration : ar130405 (source : pixabay.com)
Partager l'article :

Contexte de la promotion du leadership jeunesse au Bénin

La République du Bénin s’est engagée dans la voie de la démocratie libérale depuis la tenue de la conférence des forces vives de la nation de février 1990. Au cours des deux décennies écoulées, le Bénin a connu une stabilité politique relative. Plusieurs consultations électorales se sont soldées par l’alternance au sommet de l’Etat. Le renouvellement des acteurs politiques aussi bien au niveau du parlement que des conseils communaux/municipaux.

Paradoxalement, l’économie béninoise est restée peu performante malgré de multiples réformes engagées aux impacts mitigés. Plusieurs fléaux plombent le développement du pays tels que la place prépondérante de l’argent en politique, la corruption, le népotisme, la transhumance politique, et autre dévoiement des valeurs éthiques et morales.

En principe, les actions vigoureuses des partis politiques, des acteurs non étatiques (organisations de la société civile, organisations syndicales), combinées avec les interventions du secteur économique devraient enclencher une dynamique efficace et durable susceptible de garantir le bien être à un nombre de plus en plus élevé de citoyens.

A cet égard, force est de constater que l’évolution de la démocratie béninoise dans le temps ne rime ni avec l’amélioration des prestations des acteurs clefs du système, ni avec le renforcement des institutions de la République, encore moins avec l’amélioration des performances économiques de l’Etat. Il importe donc de se pencher sur les causes profondes de ces dysfonctionnements.

A première vue, en dépit des efforts manifestes déployés, les partis politiques peinent encore à assurer une animation satisfaisante de la vie politique. Il en est de même des organisations syndicales qui ne réussissent pas encore à rallier un grand nombre de travailleurs.  Ni à garantir par leurs actions la défense effective des intérêts des travailleurs. La situation de la société civile n’est pas non plus reluisante. Elle s’impose difficilement . Elle renvoie parfois à l’opinion des messages. Et est très équivoques sur ses positions par rapport à la gouvernance socio-politique et économique du pays.

Une tendance …

De ce qui précède, on peut en déduire que les défis à relever pour amorcer le développement réel et durable du pays sont nombreux. Aussi, c’est pourquoi, l’émergence d’une nouvelle classe de dirigeants modernes, cultivée à même de cerner les enjeux majeurs du pays et de s’engager dans des actions tendant à améliorer de la situation au triple niveau politique, économique et social, est plus que d’actualité.

Cependant, la lucidité impose de reconnaître qu’une génération de leaders efficaces n’émerge jamais ex nihilo. C’est le résultat d’un processus long et patiemment peaufiné. Aux difficultés actuelles se superpose le défi crucial du vieillissement des classes dirigeantes qui montrent peu ou pas du tout d’enthousiasme pour une politique de renouvellement de leurs organisations.

*

**

C’est dans la perspective de cet arrière-plan que la Friedrich Ebert Stiftung (FES BENIN) initie le présent programme pour la formation des jeunes leaders du Bénin. Le programme ambitionne de se dérouler en sessions. Elles toucheront des questions allant de l’histoire politique du Bénin, en passant par l’économie, l’éducation civique, le rôle des médias et les techniques de développement personnel, etc.

La Fondation Friedrich Ebert Stiftung a présenté officiellement les 30 nouveaux jeunes leaders du Bénin le 26 Mai dernier dans la salle de fête Majectic à Cadjehoun (Cotonou) au cours d’une cérémonie de rentrée solennelle des JLB 2016.

Invité à la cérémonie, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne près le Bénin, Walter von den Driesch, s’est réjoui d’avoir été associé à cette manifestation. Il a rappelé aux jeunes qu’ils leur revient de se mouvoir pour le changement social et le renforcement de la démocratie béninoise.

Les jeunes Leaders nantis de diplômes et d’expériences variées ont été présenté officiellement précédent ainsi l’allocution du Ministre de la Jeunesse, M. Oswald Homeky, qui a remercié la FES BENIN pour le soutien de la jeunesse béninoise.

Il a réitéré l’engagement de l’Etat béninois à travers son premier citoyen, le président Patrice Talon, pour la prise en compte effective des problèmes de la jeunesse et d’y apporter des solutions.

Prévu pour se dérouler en six sessions, le programme Jeunes leaders du Bénin, depuis son lancement en Mai dernier a déjà connu quatre sessions pendant lesquelles les jeunes ont été outillés sur différentes thématiques de la vie socio-économique et politique du BENIN.

Première session des JLB 2016 : Histoire politique du Bénin, de 1960 à 2016

  • L’histoire politique du Bénin de l’indépendance à la période révolutionnaire par le Professeur Pierre METINHOUE, Historien, Enseignant à l’Université.
  • Les non-dits de la Conférence Nationale des forces vives de Février 1990 avec Me Robert Dossou, Président du Comité préparatoire de la Conférence Nationale et acteur majeur de l’histoire politique du Bénin.
  • Regards croisés sur ‘’La responsabilité historique des jeunes et des femmes dans les moments critiques de l’histoire de la nation’’ : Avec Mme Karimou RAFIATOU, Ancienne ministre et Présidente du Parti Front d’éveil pour le Développement-Fed et M. Ali HOUDOU, Ancien Président de l’Organisation des Jeunes Révolutionnaires, Président de la Fondation Mathieu KEREKOU.
  • Les acquis du Renouveau Démocratique et les perspectives pour la démocratie au Bénin « 26 ans après la Conférence » Par Professeur Victor TOPANOU, Ancien ministre, Enseignant à l’Université d’Abomey Calavi.
  • Quelles leçons tirer de la Social-démocratie pour une meilleure perspective démocratique au Bénin ? Cet entretien a été dirigé par Dr. Klaus-Peter TREYDTE, Représentant Résident FES BENIN.

Deuxième session des JLB 2016 : Voyage au cœur des institutions de la République

  • Echange avec les membres de la Cour Constitutionnelle. « Les attributs de la Cour en tant que garante de la Constitution du Bénin ».
  • Echange avec les membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication. (HAAC). « Les attributs de la HAAC en tant que garante de la liberté d’expression au Bénin », Fonctionnement et Procédures.
  • Architecture des institutions de la République du Bénin : pertinence et fonctionnement”. Par Dr Gilles BADET. Enseignant de Droit public à l’UAC, Conseiller Spécial du Président de la Cour Constitutionnelle.
  • Audience et échange avec le Président de l’Assemblée Nationale.  Me Adrien Houngbedji, Suivi de la Visite de l’Hémicycle et la Radio de l’Assemblée Nationale.
  • Audience et échange avec M. Albert Tévoédjrè. Ancien Médiateur de la République. Thématique de l’entretien : « Regard prospectif sur l’architecture institutionnelle et les besoins de réformes au Bénin » et appel à participation des JLB pour signer la Pétition pour la paix.
  • Audience et échange avec M. Ousmane Batoko. Président de la Cour Suprême.
  • Echanges avec M. Expedit Ologoun. Journaliste Consultant, Directeur Général des Médias du Bénin. Les entretiens sont axés sur les thématiques : « Le leadership, les techniques de prise de parole efficace, la cérémonie officielle/solennelle ».
  • Travaux de groupe sur des thématiques diverses sous la bonne conduite des encadreurs. Chargés de Programmes de la Friedrich Ebert Stiftung (FES BENIN). M.Simon ASSOGBA et Mme Nouratou ZATO YERIMA (MERCI A VOUS).

Troisième session des JLB 2016 : Radioscopie de l’économie béninoise

  • Echanges avec le Ministère de l’Economie et des Finances (Réformes) A bâtons rompus avec M. Sébastien AJAVON. Président du Patronat du Bénin sur « Le partenariat public privé et la contribution des acteurs privés à la relance de l’économie béninoise » .
    Retour sur sa participation aux élections présidentielles 2016, la Coalition de la Rupture ainsi que l’histoire de sa Sté CAJAF-COMON.
  • « Les opportunités offertes au Bénin de par sa proximité avec le Nigeria », par M. Abel GBETOENONMON. Consultant indépendant FES BENIN.
  • « Oui, c’est possible » : un exemple de leadership-jeunesse dans le domaine de l’innovation et de la recherche. Partage d’expériences avec Dr Valentin AGON. Inventeur du médicament antipaludique API PALU à partir d’extraits de plantes naturelles, 1erprix de l’innovation pour l’Afrique en 2016.

Quatrième session des JLB : Université d’été des JLB à Grand-Popo sur l’Education

Les jeunes leaders du Bénin ont échangé à bâtons rompus avec plusieurs acteurs du système ainsi que de jeunes entrepreneurs.

Les panélistes invités pour cette session sont : M. Paul Christian KITI, Mme Béatrice KOUMENOUGBO, Dr Emmanuel DAVID-GNAHOUI, M. Charles CODJIA, M. Thierry DOVONOU, Dr Raymonde AGOSSOU, M. Nourou Dine SAKA-SALEY, M. Lambert FAGLA GBOSSA, M. Urbain AMEGBEDJI, M. Tiburce CHAFFA, Dr Michel BABADJIDE, Mme Issimatou ICHOLA-LANIBA, Mme Ronel Klaingar et M. Ghislain ZINSOU.

Toutes ces rencontres ont été coordonnées par les Chargés de programmes de la Fondation FES BENIN (M. Simon ASSOGBA et Mme Nouratou ZATO YERIMA). La session IV du Programme de formation des Jeunes Leaders du Bénin a permis de discuter avec les acteurs du système éducatif béninois pour mieux appréhender la réalité des politiques d’éducation, de formation et d’orientation professionnelle.

JLB 2016

En synthèse : 

Durant cinq jours, les jeunes leaders ont eu l’opportunité de faire le diagnostic du système éducatif et de formation professionnelle au Bénin.

Ainsi, nous avons échangé avec les membres du Conseil National de l’Education (CNE), le cabinet ministériel en charge de l’enseignement secondaire, technique et professionnelle, des syndicalistes du monde éducatif et une responsable d’institution continentale (UA) en charge de l’élaboration des politiques d’emploi des jeunes.

Ensuite, des alternatives et des réponses concrètes ont été étudiées à travers l’exemple de l’Agence Nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE), des initiatives de promotion d’emplois privés dans le domaine des NTIC et de l’agriculture.

En faisant l’historique et le diagnostic du système éducatif béninois, il a été mis en relief des dysfonctionnements. La non mise en exécution complète et l’incohérence des diverses politiques qui se sont succedées au fil des années.

De même, il a été relevé que les formations ne répondent pas et ne s’adaptent pas aux besoins du marché de l’emploi au Bénin. Les initiatives personnelles d’entreprendre sont mal conduites. Elles échouent pour la majorité par défaut d’un accompagnement bancaire ou même des politiques en place en la matière.

Les quelques secteurs porteurs comme l’agriculture ou les NTIC permettent à quelques téméraires de sortir leur épingle du jeu mais au prix de grands périples.

Les séances de training sur comment forger sa carrière, l’art de vente de soi, les techniques de marketing, comment gérer une équipe et la communication publique du leader ont permis aux jeunes de comprendre la nécessité de se défendre en charge et de se battre. Dans un environnement, où presque tout est à faire mais où tout le monde attend de l’Etat de procurer du travail.

Conclusion 

En conclusion c’était  le corpus des quatre sessions de formation des Jeunes Leaders du Bénin par la Fondation FES BENIN. Nous prenons le rendez-vous des deux prochaines sessions. Nous vous ferons le compte rendu officiel. Le Président CNRJ BENIN participe car il est nominé parmi les 30 JLB .

Voici le programme :

Jeunes Leaders du Bénin (JLB) 2016

Partager l'article :
A propos de José Herbert Ahododé 8 Articles
Représentant national de l'ONG CNRJ au Bénin

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire