France : Adoption des enfants, l’intolérable choix de la couleur de peau !

Partager l'article :

Une affaire révélée par un collectif né en Corse !  

Le 31 Mars 2017 a été créé le Collectif Corse pour l’Adoption sans Racisme Institutionnel (C2ARI).

Comme son nom l’indique, ce collectif antiraciste s’implique dans le monde de l’adoption en France et a pour vocation de faire évoluer un système qui a montré ses limites. “Cari ” en corse se traduit par “Chers” et par “Aimés” : les enfants sont en effet les êtres qui nous sont les plus chers et que nous aimons et qui doivent prioritairement être protégés des maux dont le racisme n’est pas des moindres…

(c) Photo de Fabiana Giovannini, Diffusion ONG CNRJ, 2018

Depuis toujours, la Corse s’est illustrée dans l’Histoire lorsqu’il s’est agi de faire progresser le principe des  Droits de l’Homme : évoquons le droit à la liberté de conscience en 1736 ou encore le droit de vote des femmes en 1755 pour ne citer qu’eux. Durant la seconde guerre mondiale, la Corse s’est encore singularisée quant à la protection de Juifs au point qu’il ait été question d’inscrire l’île au Mémorial des Justes parmi les Nations.

Cet épisode qui s’inscrit dans notre Histoire nous impose d’en être dignes. Ainsi est-il encore aujourd’hui de notre devoir de dénoncer et de nous battre contre tout ce qui participe du racisme.

En dépit de l’aversion que suscite légitimement l’expression raciste, celle-ci trouve sa place en France là où on l’attend le moins : dans des documents institutionnels et particulièrement dans des documents de services administratifs dont la mission est la protection de l’enfance.

En effet, on peut lire à la page 40 des Référentiels ministériels concernant L’information préalable à l’agrément en vue d’adoption et l’évaluation de la demande d’agrément :

  • si les candidats ne se sentent pas prêts à accueillir un enfant de couleur, il peut être fait recours aux termes « ouvert (sic) à l’accueil d’un enfant qui leur ressemble » [1]

L’administration française utilise cet euphémisme : encore au XXIe siècle considérerait-elle comme recevable l’idée qu’il peut être donné le choix de l’apparence « raciale »  de l’enfant que des candidats espèrent au prétexte que ce processus conditionnerait son bien-être et son éducation ? Comme si le racisme pouvait conditionner quoi que ce soit de positif !

Il est ensuite courant de lire sur des dossiers de postulants à l’adoption que ceux-ci n’acceptent pas « d’enfant noir »  et/ou « d’origine africaine »  et/ou « d’origine maghrébine ». Il n’y a pourtant aucune raison de notifier les « limites » des postulants par des propos qui impliquent que des choix fondés sur des critères d’apparence physique d’un enfant soient agréés à raison « de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une  race ». (cf. Code pénal R-625-7)

En tant que membres de la société corse, que nous soyons, entre autres, ancien pupille de l’Etat, adopté/e, parent adoptant, ex-Présidente et Vice-Présidente de conseils de famille départementaux, membre de commission départementale d’agrément, élu/e ou simple citoyen/ne,  nous nous indignons de cet état de fait. Il n’y a aucune raison de tolérer toute expression du racisme qui participe de fait à sa propagation sournoise, nauséabonde et dangereuse.

Le  collectif a pour objectif de demander que, conformément au principe d’égalité sans distinction de races supposées, il ne soit plus jamais question de suggérer, de quelque manière que ce soit, un choix de couleur de peau ou d’origine ethnique dans le processus qui mène à l’adoption d’un enfant.

Qui sont les membres du  C2ARI ? 

(Cullettivu Corsu per l’Adduzione senza Razzìsimu Istituziunale

Collectif Corse pour l’Adoption sans Racisme Institutionnel)

(Liste non exhaustive)

 Agnès Rogliano-Desideri, Enseignante à l’Università di Corsica Pasquale Paoli, Docteur en littérature générale et comparée, Vice-Présidente du conseil de Famille de la Haute-Corse, mère biologique et adoptive à l’international

Georgette Simeoni, Chevalier de la Légion d’Honneur, Enseignante (ER) Ancienne Présidente du Conseil de Famille de  Haute-Corse, Militante Associative

Fabiana Giovannini, Elue à l’Assemblée de Corse, membre notamment de l’Agence Française de l’Adoption et du Conseil de Famille des Pupilles de l’Etat.

Edmond Simeoni, Médecin gastro-entérologue (ER)

Françoise Duprat-Bartoli, Enseignante (ER), Présidente du Conseil de Famille du 06 pendant 15 ans, Administratrice  de l’UDAF 06, de la CAF 06, du Foyer de l’Enfance du 06 administratrice au Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN), Mère adoptive à l’international et au national

Maryline Taddei, Enseignante, Directrice d’école d’application bilingue

Charlotte Dauriac, Magistrat, mère adoptive à l’international

Fleur Graziani, Enseignante à l’Università di Corsica Pasquale Paoli, Docteur en droit, adoptée à l’étranger

Jean-Félix Acquaviva, Maire de Lozzi, Député de le deuxième circonscription de Haute-Corse

Michel Castellani, Professeur des Universités, Adjoint au Maire de Bastia, Député de la première circonscription de Haute-Corse

Bernard Cesari, Conseiller municipal de Bastia

Paul-André Colombani, Médecin, Député de la deuxième circonscription de Corse-du-Sud

Bianca Fazi, Praticien hospitalier urgence Aiacciu, Conseillère exécutive en charge du médico-social

Vanina Le Bomin Ex Conseillère Départementale de la Haute-Corse

Antonia Luciani, Conseillère municipale d’Osani, Chargée d’étude en urbanisme et aménagement

Henri Malosse, Conseiller européen, 30ème Président du Comité Economique et Social européen, Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur , Chevalier de l’Ordre national du mérite, Président d’honneur du Culture Economie Défense, Conférencier sur les grands dossiers européens, Professeur à l’Université de Kaunas (Lituanie), Wroclaw (Pologne) et à l’Institut diplomatique de Moscou (Russie) […]

Ivana Polisini, Adjointe au Maire de Bastia en charge de la politique éducative et de la jeunesse, Professeure de lettres

Anne-Laure Santucci Conseillère à l’Assemblée de Corse, membre de différentes associations

Pierre Savelli, Maire de Bastia

Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, Avocat

Jean-Guy Talamoni, Président de l’Assemblée de Corse, Avocat

Danielle Antonini, Cardiologue, Conseillère à l’Assemblée de Corse

Jacques Castelli, Médecin psychiatre

Josette Dall’Ava-Santucci, Officier de la Légion d’Honneur, Professeur Emérite de L’université Paris 5, Présidente Honoraire de l’Association Française des femmes médecins

Anne Faure, Médecin

Monique Maymard, Médecin

Christian Carrara, Consultant expert, ancien pupille de l’Etat

Elsa Chabrol, Auteure, Réalisatrice, mère adoptive à l’international

Jean-Marie Colombani, Père biologique et adoptif à l’international. Journaliste et essayiste, cofondateur et directeur de publication du magazine en ligne Slate.fr  Président du directoire du journal Le Monde  et Directeur du journal Le Monde  de 1994 à 2007. Membre de la Fondation franco-américaine. Ischia International Journalism Award (en),Chevalier de la Légion d’Honneur, Auteur du Rapport sur l’adoption comportant trente-deux propositions sur l’adoption parentale en France ; ce rapport a été remis au président de la République le 19 mars 2008.

Eric Battistelli, Photographe de Presse (Corse-Brésil)

Marie-Hélène Ferrandini, Maître de Conférences à l’Università di Corsica Pasquale Paoli, agrégée de Lettres classiques, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure Ulm

Eugène Gherardi, Professeur des Universités, Vice-doyen de la faculté des Lettres, Langues, Arts, SHS de l’Università di Corsica Pasquale Paoli, Membre du Conseil National des Universités

Frédéric Fappani von Lothringen, Président de l’ONG internationale Cercles Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse (CNRJ) (Cette ONG possède un statut consultatif auprès de  l’ONU et est implantée dans vingt pays).

Frédéric Verrons, Président de l’ONG Tog Len Europe, membre de Greenpeace, père adoptif à l’international, Agent maritime

[1] Ce texte a été entériné en avril 2011 par  Madame Roselyne Bachelot-Narquin alors  Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. Il est consultable à cette adresse : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Referentiels_adoption_internet_cle05ab1e.pdf

 

Vous voulez aller plus loin pour comprendre ou soutenir ?

Plusieurs centaines de personnes associent leurs noms à cette démarche. Si vous souhaitez vous y associer également il suffit simplement d’envoyer vos prénoms, noms et (si vous le souhaitez) titre(s) et profession à l’adresse suivante : c2ari2017@gmail.com

D’autres informations concernant le C2ARI sont consultables  :

– Article dans “Arritti”  http://arritti.corsica/suciale/cullettivu-corsu-per-ladduzione-senza-razzisimu-istituziunale

–  Article dans “Le  Canard enchaîné” :

 

-“L’invité de la rédaction” de RCFM : https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-la-redaction/rcfm/l-invite-de-la-redaction-204

– Article dans ” l’Informateur  Corse Nouvelle”.  

– Article  aussi dans  ” In Corsica”

 

 

Partager l'article :
A propos de Agnès Desideri 3 Articles
Militante Corse - Spécialité droits à l'adoption

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire