Éducation et psychologie

Femme - Photo : whoismargot

Nous prônons clairement une éducation globale basée sur l’introspection, avec méthode.

Face à l’abandon de soi-même auquel une majorité d’ignorants adhère en ne faisant rien ou en entrant dans l’embrigadement des idéologies, des religions, des sciences sociales parfois détournées, le vrai courage consiste aujourd’hui à être en introspection continue, à oser le revendiquer et surtout, une fois le travail sur soi avancé, à encourager les autres à en faire autant pour agir sur le monde.

À l’avenir, nous regarderons peut-être les individus qui négligent ce travail comme nous regardons aujourd’hui les gens du Moyen-Âge dans leur rapport à la propreté ? Cependant, se découvrir et découvrir ce dont nous sommes porteurs est bien plus important que la simple hygiène mentale !

Comment la majorité pourrait-elle savoir que c’est important puisque cela n’est dit nulle part ?

La majorité de nos contemporains aliénés par leurs “forces obscures” n’entrevoit pas l’intérêt, la profondeur, la hauteur, le sens et la signification de l’acte d’introspection : devenir soi-même un peu plus chaque jour individuellement et collectivement. Ils oscillent ainsi entre “zombies” (ne rien faire) et personnages formatés (répéter des opinions et actions décidées par d’autres). Ils sont non seulement coupables en grande partie de leur malheur, mais participent aussi au malheur collectif du monde. Certains ont une position de leader, ils impulsent des directions sans jamais avoir étudié… leur propre “direction intérieure”. Tous sont présents chaque jour dans la société des hommes par leur fonction sociétale, se lèvent chaque matin et “pointent” sans autre espoir que de vivre l’angoisse, le mal-être, la souffrance à être au monde, tout en prétendant participer au projet de l’humanité. Mais ils ne comprennent pas ce qu’est l’Humanité ! Comment le pourraient-ils, puisqu’ils ne connaissent même pas la leur ? Sans s’en rendre compte, ils s’éteignent à petit feu dans cette laideur qu’ils ont choisie comme compagne.

Il existe cependant des êtres plus lumineux. Qui ont compris que cette mise au diapason de soi-même aux autres et au monde génère de nombreux avantages de vie.

Certes, cette minorité n’est pas à l’abri du malheur, des angoisses, des douleurs. Mais ces trois états ne sont pas structurels. Ce sont des êtres qui connaissent plus de bonheur, qui s’éclairent un peu plus chaque jour. Car ils découvrent avec force, courage (car non sans difficulté, souvent), le projet dont ils sont porteurs. Leur être intérieur sanctionne affectivement et positivement cette quête. Ainsi ils ressentent de belles choses, ils mènent des activités en lien avec ces découvertes, vivent des sentiments et sensations agréables et, ainsi, participent à l’aventure humaine. La réalisation de soi contribue à la réalisation de l’Humanité.

En ce XXIe siècle, l’Humanité plus lumineuse est en marche, prête à prendre le trône de la vieille reine finissante !

 

L’ONG CNRJ développe les projets suivants

  • (Re)construction des départements de psychologie dans des universités (ex : Bangui, Centrafrique)
  • Programmes de reconstruction d’écoles (Nigeria)
  • Parrainage/soutien de jeunes filles issues de quartiers très pauvres (ex : Abidjan)
  • Programme d’accompagnement sur la citoyenneté (ex : Haïti)
  • Sensibilisation au mode de contamination de virus et à la protection (ex : en Guinée-Conakry lors de l’épidémie du virus Ebola)
  • Accompagnent psycho-éducatif des jeunes de la rue
  • Mise en place de formations sur l’importance de l’introspection, ses méthodes, la psyché…

L’ONG CNRJ se refuse cependant à prôner une méthode idéale d’introspection et/ou d’éducation à suivre. Nous proposons des pistes et indiquons les comportements à éviter.

*

Lire tous nos articles sur la thématique “ÉDUCATION ET PSYCHOLOGIE”

Ce sujet vous intéresse, vous souhaitez nous rejoindre, nous proposer vos idées, vos compétences : contact