RDC: Le CNRJ-RDC appelle à des enquêtes indépendantes

Partager l'article :

Le CNRJ-RDC appelle les autorités congolaises à diligenter des enquêtes indépendantes et crédibles afin d’identifier les auteurs de tueries d’au moins 4 civils tués en date du 23 Juillet 2019 à Goma.

Goma le 30 Juillet 2019, Au moins 4 civils ont été tués et beaucoup d’autres grièvement blessés lors d’une incursion d’hommes armés non autrement dans le quartier Turunga en chefferie des Bukumu, territoire de Nyiragongo, au Nord de la ville de Goma.

Selon plusieurs témoignages concordants, l’attaque eu lieu pendant plus ou moins 30 minutes, soit entre 19h30’ et 20h, les assaillants ont tranquillement opéré et se sont librement retirés en laissant derrière eux une population en deuil ; un témoin a déclaré à l’ONG CNRJ-RDC ceci : « Lorsque les assaillants ont commencé à tirer de balles réelles, nous avons poussé des cris d’alarmes et de secours, nous avons pensé que les policiers en patrouille viendraient à notre secours, malheureusement personne n’est venue vers nous, nous sommes abandonnés par nos autorités ».

Le CNRJ-RDC a constaté avec regret, qu’autour de la zone de l’incident il y a des commissariats de police, et selon les témoignages recueillis sur place, des policiers étaient en patrouille dans cette même zone, mais ils ne sont pas intervenus et n’ont pas même tiré des balles de sommations afin de déstabiliser et désorienter les assaillants.

Le CNRJ-RDC déplore le fait que les vies humaines soient facilement fauchées et que les civils sont régulièrement soumis à l’horreur sans que les auteurs des exactions ne soient clairement identifiés ni les raisons pour lesquelles ils opèrent.

Le CNRJ-RDC déplore l’absence de l’Etat dans plusieurs entités du territoire de Nyiragongo et que depuis très longtemps beaucoup d’entités sont sous contrôle des intérimaires dont la chefferie de Bukumu elle-même.

Le CNRJ-RDC appelle les autorités compétentes à tous les niveaux de tout faire afin de sécuriser les populations civils ainsi que leurs biens ; « des enquêtes sérieuses et indépendantes devraient être diligentées dans un bref délai afin de déterminer les auteurs, et que ceux-ci une fois identifiés devraient être traduit en justice pour répondre de les actes et subir la rigueur de la loi », a déclaré Jean Claude Buuma Mishiki, Président du CNRJ-RDC.

Partager l'article :

Président ONG CNRJ Congo

A propos de Jean Claude Buuma 7 Articles
Président ONG CNRJ Congo

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire