Romano Prodi, Frederic Fappani von Lothringen : Europe, France et gilets jaunes.

Partager l'article :

Dans le cadre du prix international de l’humanisme, Romano Prodi et Frederic Fappani von Lothringen , se sont croisés et ont pu échanger à Skopje, la capitale macédonienne.

Le premier se voyait remettre ce prix international à Ohrid le lendemain et le second est membre du jury jeunesse et membre du prix général. C’est donc une journée avant la remise du prix que les deux hommes ont pu se rencontrer.

Au cours de la soirée, Romano Prodi et Frederic Fappani von Lothringen ,  ont pu parler d’Europe, de France et les gilets jaunes.

La question européenne :

Lors de l’échange, Romano Prodi posait le constat d’une Europe occidentale qui est travaillée actuellement par des forces nationalistes et que vue, des pays balkaniques, il y avait là une curiosité et même une sorte d’incompréhension.

En effet, ces pays ont fait des efforts importants de reconstruction, mais aussi pour balayer le nationalisme devant leurs portes au sortir de la guerre. Et aujourd’hui lorsqu’on tourne les yeux vers l’Europe occidentale on ne peut être que stupéfait ou déçu de voir ce qui se passe dans cette Europe occidentale si elle n’y prend pas garde.

Frederic Fappani von Lothringen a indiqué qu’il était bien d’accord avec ça. Il a rappelé que l’Europe en tant qu’institution, en tant qu’Union européenne était selon lui, de plus en plus loin des peuples et ne jouer que trop mal son rôle sur la question des peuples (Catalogne, Corse, Écosse, Alsace-Lorraine, Bavière, etc.), mais aussi sur les de solidarités. Et que de plus en plus émergé un « truc » incapable de rien si ce n’est de produire de la technostructure et étant incapable d’accompagner ou de produire les émergences nouvelles respectueuses des peuples.


FFVL a alors offert son ouvrage sur l’Europe à Romano Prodi et à quelques invités.

Frederic Fappani von Lothringen pense la même chose que Prodi qu’il faut aujourd’hui plus que jamais, croire en l’Homme et aux projets individuels et collectifs … et donc par les peuples européens, pour un projet européen, mais respectueux des peuples et des individus. Et qu’il faut justement prendre en compte les émergences, les nouveautés !

Un court échange a eu lieu sur Henri Malosse (ex-président de conseil économique européen). En effet celui-ci témoigne dans le dernier ouvrage coécrit avec Frederic Fappani von Lothringen « L’Europe c’est quoi pour toi ? ». En effet il indique comment de nombreux Européens convaincus des débuts faisaient beaucoup « avec passion » et avec peu de moyens … Là, où lui avait constaté tant de blocages alors qu’il y a aujourd’hui des moyens colossaux.

La France et gilets jaunes.

Romano Prodi, sourire aux lèvres, a demandé alors à FFVL « Justement les émergences … alors les gilets jaunes chez vous … ils vont trouver des leaders ? » et de rajouter « Sinon ils risquent de disparaître vous ne croyez pas ? »

FFVL a rappelé que pour lui en France dans le mouvement des « gilets jaunes », il y avait là un déploiement d’énergie pour bouger, changer les choses, s’exprimer à travers des actions. Il y a là un processus sain et normal dans un peuple qui veut être un peu plus lui-même. Néanmoins, une telle poussée d’énergie, légitime et nécessaire, pour faire avancer les choses ne l’est plus parfois dans la violence.

FFVL a indiqué que « gilets jaunes » ou pas ce processus était à l’œuvre et que croire que les choses se terminerait avec une fin éventuelle du mouvement faute de leader, serai une erreur de compréhension qu’est d’ailleurs peut etre en train de faire le gouvernement et le Président Macron.

Romano Prodi a indiqué qu’il y a ait là quelque chose de commun a beaucoup de pays en Europe, mais que la question de l’émergence de leaders étaient importantes.

FFVL a indiqué alors qu’il y a avait à prendre en compte, à accompagner, à participer à ces émergences et qu’il n’y avait pas là que du mal et que le rejet était le pendant inacceptable des violences contenues dans ces émergences.

Cet échange a eu lieu au cours d’un repas, où il y en a eu beaucoup d’autres échanges.

Parmi les personnalités présentes il avait aussi :  Jordan Plevneš  ( Écrivain, dramaturge et poète macédonien ), Jean-Patrick Connerade – Professeur émérite de Physique à l’Imperial College London, Professeur honoraire à la East China University de Shanghai et chercheur invité permanent du laboratoire WIPM de l’Académie chinoise des Sciences), Audrey Gautier – Secrétaire internationale de l’ONG CNRJ, Éric Coudert , Radio QFDM ou encore Cédric Patrick Le Grand Ouanekponé, Docteur en Médecine Prix international de l’humanisme de la jeunesse ou encore
Riccardo Brizzi Professeur d’Art associé à l’université de Bologne


> Acheter le livre « L’Europe c’est quoi pour toi ? » aux éditions l’Harmattan.

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Laissez un commentaire